OEP: 2020 «Peur de tomber malade, de perdre son emploi, peur du terrorisme...» , Violence VS Vivre Ensemble?

12 novembre 2020
Télécharger le podcast

Jeudi 12 novembre, l'émission hebdomadaire ON EN PARLE proposait un numéro intitulé Violence VS Vivre ensemble dans le cadre de la semaine spéciale TOUS UNIS CONTRE LA HAINE, soutenue par la Dilcrah. Habituellement proposée autour du 21 mars, l'opération a été reportée en raison du confinement.

5 ans après l'attentat du 13 novembre 2015, les inquiétudes subsistent, renforcées par les récents faits d'actualités.

Entre la présentation du plan contre le séparatisme, le 02 octobre dernier aux Mureaux par le président de la République, l'attentat devant le collège du Bois D'aulne à Conflans-Sainte-Honorine avec l'assassinat du professeur d'Histoire Samuel Paty le 17 octobre dernier, ou encore l'attaque de la basilique Notre-Dame de Nice, le 29 octobre dernier.

«Peur de tomber malade, de perdre son emploi, peur du terrorisme...»

Communautarisme, séparatisme, haine sur internet, un climat social qui amène une nouvelle fois responsables politiques et citoyens à s'interroger sur le maintien du vivre ensemble et de l'unité entre citoyens. Un «Vivre Ensemble» aussi ré interrogé à travers le prisme du reconfinement en cours depuis le 30 octobre dernier.

Hakima Aya recevait donc pour en parler Cécile Dumoulin, élue locale depuis 2002 à Mantes la Jolie, 8ème Vice présidente du département des Yvelines en charge des collèges ainsi que Christian Hoisnard, président de la fédération des Yvelines de La Ligue des Droits de l'Homme et Gérald Casson de la section LDH de Conflans Saint Honorine.

La LDH, pour rappel créee en 1898 se positionne sur tous les combats relatifs à la lutte contre les discriminations.

Après un retour sur l'entretien du maire de Conflans Saint Honorine Laurent Brosse qui explique comment la ville panse actuellement ses plaies et quels axes de travail il espère voir se dessiner dans les mois et années à venir. Les invités en plateau livrent leurs analyses et réagissent au micro trottoir de LFM, récoltant l'avis de la population .

Cécile Dumoulin estime que le travail de convergences vers les valeurs républicaines est indispensable et rappelle que celui ci a été amorcé depuis plusieurs années au niveau des collèges du département à travers la mise en place de chargés de prévention qui accompagnent les jeunes après l'école. Un dispositif qui devrait être renforcé prochainement.



La rubrique M'en Parle pas ( les phrases qu'ils  préféreraient ne plus entendre ) :

  • « Pas d'amalgames, ça ne veut pas dire grand chose...» Cécile Dumoulin

  • «Ce qui hystérise le débat c'est les hashags, jusqu'à présent il n'y a pas de hashtag dans la constitution...» Gérard Casson

    Retrouvez l'émission en podcast, bonne écoute. #TousUnisContreLaHaine